Nos 21 mesures pour une transition durable.

malvaut village-14
Signature de la charte devant l’Olivier Millénaire à Roquebrune Village, le 9 février 2020 

Notre engagement pour une transition durable

PENSER GLOBAL AGIR LOCAL

Signature de la charte devant l’Olivier Millénaire, le 9 février 2020 

Je soussigné Anthony Malvault, tête de liste d’Agir pour Roquebrune-Cap-Martin aux élections municipales de mars 2020, m’engage, si nous sommes élus, à mettre en application pendant la prochaine mandature les 21 mesures suivantes à la confluence des enjeux environnementaux, sociétaux et économiques pour accompagner notre belle ville vers une transition durable et responsable.

  • Une transition durable pour une urbanisation optimisée et plus respectueuse de son environnement :
  1. Modifier le plan local d’urbanisme pour imposer aux promoteurs sur les parties non commercialisées des nouvelles constructions (notamment en toiture) l’installation de fermes urbaines, de ruches, etc.
  2. Imposer une obligation faite aux promoteurs d’organiser une réunion d’information et d’échange avec les riverains en préalable du dépôt du permis de construire et annexer le compte rendu au dossier du permis de construire.
  3. Travailler avec les communes sœurs de la CARF, pour reprendre le contrôle, la gestion et l’attribution de nos logements sociaux, en créant un Office HLM communautaire et ainsi ne plus dépendre administrativement de celui de Nice.
  4. Doubler le nombre de logements d’accueil d’urgence de la commune (de 4 actuellement à 8) et les ouvrir aux Roquebrunois(es) victimes de violences conjugales, de harcèlement et d’homophobie.

 

  • Une transition durable pour une politique de création d’infrastructures et d’achats publics :
  1. Sur les futurs bâtiments publics (salle polyvalente, nouvelle école de musique et de la plage…) imposer dans le cahier des charges que ces constructions soient effectuées en matériaux écologiques et/ou biosourcés (tel que structure bois, béton bas carbone…).
  2. Inclure dans les appels d’offres publics une obligation d’utiliser, quand cela est possible, des matériaux recyclés ou en circuit court en favorisant les fournisseurs et producteurs à proximité, et renouveler le parc automobile des services municipaux par des véhicules électriques.

 

  • Une transition durable pour une alimentation plus bio et limitant l’impact dans nos cantines publiques (école, crèches, CCAS…) :
  1. Favoriser dans la politique d’achat les productions biologiques et/ou locales.
  2. Création dans nos écoles d’un potager pédagogique.
  3. Former tous nos élèves des écoles primaires dans les cantines au tri des déchets et à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

  • Une transition durable pour une mobilité et transports responsables :
  1. Création d’une navette électrique communale gratuite reliant l’ensemble des quartiers de Roquebrune-Cap-Martin.
  2. Étudier la possibilité de création d’une piste cyclable sur le front de mer entre le Cap Martin et Menton avec une modification du schéma de circulation impactant l’ensemble de la commune en coordination avec Menton. Et en soumettre son projet de réalisation à un référendum local.
  3. Réduction de 20% du prix du stationnement résidentiel pour les citoyens disposant d’une carte ou d’un abonnement de transport en commun (ZOU, SNCF …) ainsi que pour les véhicules électriques. Installation de bornes de recharge.
  4. Fermeture un dimanche par mois du bord de mer aux véhicules motorisés en même temps que Menton.
  5. Mise en place d’une plateforme internet de connexion entre automobilistes pour favoriser le covoiturage.

 

  • Une transition durable pour démocratie participative co-construite et solidaire :
  1. La mise en place de comités citoyens dans chaque quartier avec un référent issu de la société civile et un élu.
  2. La possibilité chaque mois de venir rencontrer le Maire sans rendez-vous pour le saisir d’une idée ou d’une problématique.
  3. Création d’un comité local pour la vie associative rattaché à un élu, qui aura pour mission d’aider au développement des associations, d’apporter des moyens matériels (mise à disposition gracieuse ou à tarif préférentiels de salles municipales…) et les inviter à participer aux réunions des instances de démocratie participative comme les comités de quartier.
  4. Ouvrir quotidiennement une salle informatique au CCL avec des ordinateurs et une assistance humaine à disposition des citoyens ne disposant pas d’équipements informatiques pour réaliser leurs démarches administratives en ligne.

 

  • Une transition durable pour développer les démarches collectives de réduction des déchets et de solidarité :

19. Mise en place d’un système de récupération des biodéchets afin d’anticiper l’obligation légale de 2025, de nos cantines et des restaurants locaux pour le compost de notre déchèterie, ainsi que la mise à disposition de composteurs collectifs de proximité pour les particuliers (dans les parcs…).

20. Favoriser les échanges, l’entraide, le partage et les dons avec la création d’espaces internet et de recyclerie (boîtes à lire, d’étagères «je donne») en partenariat avec les administrations et associations locales.

21. Organisation de grandes opérations de nettoyage, qui auront pour but de faire place nette dans les lieux victimes de l’incivisme, mais aussi sensibiliser les citoyens à l’enjeu écologique.

Anthony Malvault

Agir Pour Roquebrune-Cap-Martin

86357949_10215682777851677_6240339296402800640_o